parc éolien de Jbel Lahdid

Le Maroc va construire un nouveau parc éolien près d’Essaouira, le long de la côte atlantique

Le Maroc a officialisé le projet de construction du parc éolien de Jbel Lahdid, près d’Essaouira, sur la côte atlantique du pays.

L’entreprise énergétique marocaine Nareva Holding et l’entreprise italienne d’énergie renouvelable Enel Green Power assureront la cogestion du parc éolien.

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN) ont signé le contrat du projet avec les parties privées le jeudi 31 décembre.

Le ministre de l’énergie, Aziz Rabbah, a assisté à la cérémonie de signature en compagnie de plusieurs hauts fonctionnaires marocains.

Le parc éolien, qui devrait être situé à 25 kilomètres au nord d’Essaouira, aura une capacité totale de 270 mégawatts (MW) et nécessitera un investissement de 2,8 milliards de dirhams (314 millions de dollars).

Le projet s’inscrit dans le cadre du Programme éolien intégré du Maroc, qui vise à construire des parcs éoliens d’une capacité totale de 850 MW d’ici 2023.

Le parc éolien de Jbel Lahdid est le troisième projet du programme, après les parcs éoliens de Midelt et de Boujdour, avec des capacités respectives de 210 MW et 300 MW. Nareva Holding et Enel Green Power vont également construire un quatrième parc éolien à Tarfaya, dans le sud du Maroc.

Le consortium maroco-italien a obtenu le droit de concevoir, financer, construire, exploiter et gérer les parcs éoliens dans le cadre du Programme éolien intégré du Maroc après avoir remporté un appel d’offres en 2016.

Ce programme ambitieux devrait permettre d’économiser environ 2,38 millions de tonnes d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) chaque année, soit l’équivalent des émissions annuelles d’une ville de la taille de Casablanca.

Le programme éolien intégré s’inscrit dans la vision du Maroc pour la promotion des énergies renouvelables, visant à ce qu’au moins 52 % de la production électrique installée dans le pays soit basée sur des énergies renouvelables d’ici 2030.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *