DFC annonce des initiatives pour développer l’investissement américain au Maroc

Le directeur général de La Société américaine de financement du développement international (DFC) et président exécutif de Prosper Africa, Adam Boehler, a annoncé le 22 Décembre 2020 une série d’actions pour faire accroître les investissements américains au Maroc et renforcer son rôle de centre économique sur le continent africain. Ces initiatives visent à mobiliser 5 milliards de dollars d’investissements au Maroc et dans la région, et ils comprennent :

  • L’ouverture d’un bureau de Prosper Africa qui sera basé au Maroc. Par le biais de l’initiative Prosper Africa, le gouvernement américain vise à soutenir, au cours des quatre prochaines années, un milliard de dollars de nouveaux accords bilatéraux de commerce et d’investissement entre les États-Unis et le Maroc, ainsi qu’avec des pays d’Afrique du Nord.
  • La signature d’un protocole d’accord entre la DFC et le gouvernement du Maroc détaillant les efforts de la DFC pour investir 3 milliards de dollars au cours des quatre prochaines années pour des projets au Maroc et dans des co-investissements avec des partenaires marocains pour des projets en Afrique subsaharienne.
  • L’Agence américaine pour le développement international (USAID’) a désigné le Maroc comme le centre régional de l’Afrique du Nord pour son nouveau programme de commerce et d’investissement Prosper Africa à l’échelle du continent.
  • Le lancement d’une initiative 2X MENA pour catalyser 1 milliard de dollars d’investissements dans des projets qui font progresser l’autonomisation économique des femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Ces annonces ont été faites alors que Boehler, qui a été choisi pour être le président exécutif de Prosper Africa en février de cette année, a participé à une délégation dirigée par la Maison Blanche pour commémorer le premier vol commercial entre Israël et le Maroc suite à l’accord de normalisation.

« Le leadership du Maroc sur le continent, combiné à son économie dynamique et croissante, fait de ce pays une base idéale pour Prosper Africa, tout en créant des opportunités passionnantes pour les investissements de DFC », a déclaré Boehler. « Nous apprécions profondément nos relations solides avec le Maroc et nous nous réjouissons d’approfondir ce partenariat ».

Ces nouveaux développements feront progresser les objectifs de l’initiative Prosper Africa de l’administration Trump en stimulant l’augmentation des échanges commerciaux et des investissements entre les États-Unis et le Maroc, en plus d’autres pays d’Afrique du Nord. Par le biais de Prosper Africa, le gouvernement américain s’est engagé à aider les entreprises et les investisseurs américains à accéder aux marchés nord-africains et à soutenir les entreprises nord-africaines dans l’accès à de nouvelles opportunités aux États-Unis.

En janvier 2021, le secrétariat de Prosper Africa établira un bureau régional au Maroc, le tout premier bureau régional de l’initiative en Afrique du Nord. Le nouveau bureau du Maroc tirera parti de l’expertise de 17 agences du gouvernement américain et apportera de nouvelles ressources, du personnel et une attention particulière à l’augmentation des échanges commerciaux et des investissements entre les États-Unis et le Maroc et dans toute l’Afrique du Nord, contribuant ainsi à soutenir le développement économique dans la région.

Les collaborations signées aujourd’hui démontrent l’engagement de DFC à soutenir le développement et la croissance économique au Maroc, et le rôle du Maroc en tant que partenaire clé dans la réalisation des objectifs identifiés dans la nouvelle feuille de route de DFC pour l’impact. La CFD accueille favorablement les propositions d’investissement du secteur privé au Maroc, notamment celles liées à l’énergie, à l’agriculture, aux soins de santé et à l’élargissement de l’accès au financement. Suite à l’annonce de la normalisation des relations du Maroc avec Israël, DFC accueille également les propositions dans le cadre de l’initiative récemment lancée par l’Abraham Fund.

Enfin, le Maroc servira de centre régional pour le nouveau programme continental Prosper Africa Trade and Investment de l’USAID. Lancé en 2021 avec un potentiel de financement allant jusqu’à 500 millions de dollars sur cinq ans, ce nouveau programme révolutionnaire de l’USAID offrira un large éventail de services personnalisés allant du développement des entreprises et de la facilitation des investissements au soutien de l’amélioration des cadres juridiques et réglementaires. Pour chaque dollar de financement public, ce nouveau programme de l’USAID devrait susciter plus de 9 dollars d’investissements privés, ce qui se traduira par des milliards de dollars de nouvelles exportations et de nouveaux investissements et la création de milliers de nouveaux emplois.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *