Ecosystèmes industriels

Des écosystèmes industriels pour une industrie davantage intégrée

Le premier bloc de mesures a pour objectif de réduire l’atomisation sectorielle et de construire une industrie mieux intégrée.

Ce chantier repose sur la mise en place d’écosystèmes industriels ayant vocation à créer une nouvelle dynamique et une nouvelle relation entre grands groupes et PME.

Cette collaboration d’un nouveau genre entre les leaders industriels et les PME vise à faire de l’industrie un pourvoyeur d’emplois majeur, notamment pour les jeunes, et à l’inscrire dans un cercle vertueux.

Cette logique d’écosystème vise également à optimiser les retombées sociales et économiques de la commande publique via la compensation industrielle (offset) qui représente 20% du PIB.

Dans le cadre de la mise en place de ces écosystèmes, une attention particulière sera portée à l’accompagnement de l’informel vers le formel avec la mise en place d’un dispositif complet d’intégration de la très petite entreprise (TPE), comprenant la création du statut d’auto entrepreneur, un volet fiscal adapté, ainsi qu’une couverture sociale, un accompagnement et un financement dédiés.

En vue de répondre à l’enjeu essentiel d’adéquation des compétences aux besoins des entreprises, l’expérience du programme Skills de l’OCP sera généralisée.

Pour ce faire, deux leviers seront mis en place : une banque de ressources humaines certifiée et un « pool inter-contrats ».